République démocratique Du Congo
Le Gouvernement vulgarise ses 28 mesures urgentes pour la relance économique

La campagne de vulgarisation des vingt-huit mesures urgentes du gouvernement congolais pour la stabilité et la relance économique de la RDC, suite à la chute des cours des matières premières, a été lancée mercredi 2 mars à Kinshasa. Le Gouvernement et ses partenaires du secteur privé, notamment la Fec, la Fenapec, la Copmeco et d’autres associations patronales se sont retrouvés pour voir comment garantir une mise en œuvre efficace de ces différentes mesures. Séance tenante, la Fec, tout en déplorant qu’elle n’ait pas été associée à la prise de ces mesures, a fait part de ses propositions dans un mémorandum au Gouvernement pour la réussite de ces mesures d’urgence.

Ces vingt-huit mesures avaient été prises lors du conseil des ministres du 26 janvier dernier. Elles sont réparties en trois volets : financier, dépenses et reformes.

Selon le ministre de l’Economie, Modeste Bahati, elles seront mises en œuvre dans une approche bidimensionnelle caractérisée, d’une part, par l’application des actions correctives visant à stabiliser la situation économique, et d’autre part, par des initiatives prospectives ayant l’ambition d’exploiter les secteurs économiques porteurs, jusque-là insuffisamment voire pas du tout considérés, dans le but d’apporter des revenus nouveaux et substantiels à l’Etat et d’amorcer le processus de diversification de l’économie congolaise