République démocratique Du Congo
Le Président

Chef de l’État, le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct à la majorité simple des suffrages exprimés (article 71 de la Constitution).

Premier Président élu de la IIIème République en septembre 2006, Joseph Kabila Kabange a été réélu en novembre 2011. Il est le 4ème Président de la République Démocratique du Congo depuis l’accession du pays à l’indépendance le 30 juin 1960 après Joseph Kasa-Vubu (Juin 1960 – Novembre 1965), Joseph Désiré Mobutu Kuku Gbendu wa Zabanga (Novembre 1965 – mai 1997), Laurent-Désiré Kabila (Mai 1997 – Janvier 2001).

Succédant à Laurent – Désiré Kabila, son père assassiné le 16 janvier 2001, Joseph Kabila Kabila a également dirigé le pays sous la transition de 2003 à 2006 à l’issue du Dialogue intercongolais tenu en Afrique du Sud.

Biographie officielle du Président de la République (www.présidencerdc.cd )
La fonction présidentielle dans la Constitution

Le Président de la République est le Chef de l’Etat. Il représente la nation et est le symbole de l’unité nationale. Il veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics et des institutions, ainsi que la continuité de l’Etat. Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire, de la souveraineté nationale et du respect des traités et accords internationaux. (article 69 de la Constitution)

Les pouvoirs du Président de la République  :

-  adresse des messages à la nation et communique par des messages aux Chambres du Parlement (article 77 de la Constitution)
-  nomme le Premier ministre, convoque et préside le Conseil des ministres (articles 78 et 79 de la Constitution)
-  promulgation les lois (article 79 de la Constitution)
-  investit les Gouverneurs et Vice-gouverneurs de province (article 80 de la Constitution)
-  nomme, relève de leurs fonctions et, le cas échéant, révoque, sur proposition du Gouvernement délibérée en Conseil des ministres :

1. les ambassadeurs et les envoyés extraordinaires ;
2. les officiers généraux et supérieurs des forces armées et de la police nationale, le Conseil supérieur de la défense entendu ;
3. le chef d’état-major général, les chefs d’état-major et les commandants des grandes unités des forces armées, le Conseil supérieur de la défense entendu ;
4. les hauts fonctionnaires de l’administration publique ;
5. les responsables des services et établissements publics ;
6. les mandataires de l’Etat dans les entreprises et organismes publics, excepté les commissaires aux comptes (article 81 de la Constitution) ;
-  nomme, relève de leurs fonctions et, le cas échéant, révoque, par ordonnance, les magistrats du siège et du parquet sur proposition du Conseil supérieur de la magistrature ; ces ordonnances sont contresignées par le Premier ministre (article 82 de la Constitution)
-  préside le Conseil Supérieur de la Défense (article 83 de la Constitution)
-  confère le grade dans les ordres nationaux et les décorations (article 84 de la Constitution)
-  proclame l’état d’urgence ou l’état de siège après concertation avec le Premier ministre et les Présidents des deux Chambres conformément aux articles 144 et 145 de la Constitution (article 85 de la Constitution)
-  déclare la guerre par ordonnance délibérée en Conseil des ministres après avis du Conseil supérieur de la défense et autorisation de l’Assemblée nationale et du Sénat, conformément à l’article 143 de la Constitution (article 86 de la Constitution)
-  exerce le droit de grâce, le droit de remettre, de commuer et de réduire les peines (article 87 de la Constitution)
-  accrédite les ambassadeurs et les envoyés extraordinaires (article 88 de la Constitution)
-  convoque en session extraordinaire chaque Chambre du Parlement (article 116 de la Constitution)
-  a le droit de demander à l’Assemblée nationale ou au Sénat une nouvelle délibération de la loi ou de certains de ses articles (article 137 de la Constitution)
-  nomme les membres de la Cour constitutionnelle et investit son Président (article 158 de la Constitution)

Le Président de la République en quelques questions

Comment est-il élu ?

Le Président de la République est élu à la majorité simple des suffrages exprimés à dater de la révision constitutionnelle consacrée par la Loi n° 11/002 du 20 janvier 2011 portant révision de certains articles de la Constitution de la République Démocratique du Congo.

Qui peut devenir Président de la République ?

Peut être Président de la République toute personne de nationalité congolaise d’origine, âgée de 30 ans au moins, jouissant de la plénitude de ses droits civils et politiques et ne se trouvant pas dans un des cas d’exclusion prévus par la loi électorale.

Quelle est la durée du mandat du Président de la République ?

Le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois.

La fonction du Président de la République est-elle compatible avec d’autres fonctions ?
La fonction du Président de la République n’est pas compatible avec une autre fonction publique ou privée.

• Le Cabinet du Président de la République www.présidencerdc.cd